Pourquoi la bulle politico-médiatique n’a pas vu venir Trump

Par

Depuis plusieurs décennies, des Américains d’opinions différentes cohabitent sans coexister dans le même pays. Et les élites urbaines et intellectuelles, de droite ou de gauche, ont toutes vu en Trump un bouffon indigne d’entrer à la Maison Blanche. À tort, elles ont pris l’habitude de penser que tout le monde se comportait comme elles. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyé spécial à Chicago (États-Unis).– En 1972, Pauline Kael, la célèbre critique de cinéma du New Yorker, archétype du magazine élitiste de la côte est des États-Unis, avait accueilli la réélection de Richard Nixon ainsi : « Mais comment est-ce possible ? Je ne connais personne qui a voté pour lui ! » Au lendemain de l’accession de Donald Trump à la Maison Blanche, on pouvait entendre le même type de réaction dans certains quartiers des grandes métropoles américaines, dans les villes universitaires ou sur les murs Facebook de nombreux Américains.