Aucun compromis face à la corruption, dit Juncker à la Roumanie

Par
Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a déclaré vendredi que la Roumanie, qui a pris pour six mois la présidence de l'UE, ne devait accepter aucun compromis dans la lutte contre la corruption car cela marquerait un recul de l'Etat de droit.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

BUCAREST (Reuters) - Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a déclaré vendredi que la Roumanie, qui a pris pour six mois la présidence de l'UE, ne devait accepter aucun compromis dans la lutte contre la corruption car cela marquerait un recul de l'Etat de droit.