La police du Nevada veut l'ADN de Ronaldo, accusé d'agression sexuelle

Par
La police du Nevada a annoncé jeudi avoir formellement demandé aux autorités italiennes d'obtenir un échantillon d'ADN de Cristiano Ronaldo, visé par une plainte pour agression sexuelle déposée par une femme dans l'Etat américain en septembre dernier.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

LOS ANGELES (Reuters) - La police du Nevada a annoncé jeudi avoir formellement demandé aux autorités italiennes d'obtenir un échantillon d'ADN de Cristiano Ronaldo, visé par une plainte pour agression sexuelle déposée par une femme dans l'Etat américain en septembre dernier.