Syrie: "Modestes avancées" des FDS dans le dernier réduit de l'EI

Par
Les Forces démocratiques syriennes (FDS) ont réalisé depuis dimanche de "modestes avancées" dans le dernier réduit des djihadistes du groupe Etat islamique (EI) à Baghouz, dans l'est de la Syrie, a déclaré lundi leur commandant, Adnan Afrin.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

BAGHOUZ, Syrie (Reuters) - Les Forces démocratiques syriennes (FDS) ont réalisé depuis dimanche de "modestes avancées" dans le dernier réduit des djihadistes du groupe Etat islamique (EI) à Baghouz, dans l'est de la Syrie, a déclaré lundi leur commandant, Adnan Afrin.

Les combattants des FDS, soutenus par des frappes aériennes de la coalition internationale conduite par les Etats-Unis, doivent éviter les mines posées par les islamistes et les tirs des "snipers", a-t-il ajouté.

La lenteur de leur progression s'explique par le souci d'avoir le moins de pertes que possible, a poursuivi Adnan Afrin.

Les FDS ont lancé dimanche en fin d'après-midi "l'assaut final" contre l'enclave de l'EI. L'offensive a débuté par des raids aériens de la coalition contre des dépôts de munitions des djihadistes.

Un porte-parole des FDS, Mustafa Bali, a précisé sur Twitter que plusieurs dizaines de combattants de l'EI avaient été tués lors de ces affrontements.

Quatre djihadistes ont mené une tentative d'attaque suicide et un membre des FDS a été tué et quatre autres blessés, a-t-il ajouté.

Des milliers de civils, en grande majorité des femmes et enfants de djihadistes, ont été évacués de la poche de Baghouz ces dernières semaines et "des milliers de combattants de l'EI" se sont rendus au cours du mois écoulé.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale