A Strasbourg, l’ombre du groupe Safran plane sur les fichiers de passagers aériens

Par

Manuel Valls devrait exhorter, mardi 12 avril à Strasbourg, les eurodéputés à adopter la directive sur les fichiers de passagers aériens, dite « PNR ». Le texte pourrait être voté jeudi. Certains s’interrogent sur les intérêts français, puisque Safran est l’un des principaux bénéficiaires des appels d’offres sur le PNR.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyé spécial à Bruxelles.- Il avait d’abord voulu s’exprimer en séance plénière, devant l’ensemble des eurodéputés. Mais l’honneur, a-t-il fallu lui expliquer, est réservé aux seuls chefs d’État. Manuel Valls devra se contenter, mardi à Strasbourg, d’intervenir lors de la “conférence des présidents”, une réunion stratégique qui rassemble les patrons des huit groupes politiques de l’hémicycle autour du chef de l’institution, Martin Schulz.