Le 1er mai 2009, la montagne Cerro de la Muerte (“le sommet de la mort”), au Costa Rica, a un peu trop bien porté son nom. Ce jour-là, vers 11 heures du matin, les autorités locales reçoivent une alerte signalant un accident d’hélicoptère. Le lendemain, l’engin – un Bell Jet Ranger immatriculé TI-BBT – est localisé en pleine forêt, à huit kilomètres du village Villa Mills. Il faudra une journée de plus, dans ce paysage escarpé d’Amérique centrale hostile à toute forme d’urbanisation, pour que les secours arrivent sur les lieux du crash. En vain : les deux occupants de l’hélicoptère, le pilote Edgar Arguedas Alfaro et un dénommé German Trejo Retamosa, sont morts. Mais une surprise de taille attend la police locale : l’hélicoptère convoyait 396 kilos de cocaïne.