L’argent de la mafia du CO2 a financé les cartels de la cocaïne d’Amérique du Sud

Par

Des flux financiers, identifiés grâce à des documents officiels et des témoignages, permettent de lier l’affaire du CO2, la plus grande escroquerie que la France ait jamais connue, à la cocaïne colombienne et au cartel de Sinaloa, dont le baron est le célèbre trafiquant de drogue “El Chapo”. Révélations.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le 1er mai 2009, la montagne Cerro de la Muerte (“le sommet de la mort”), au Costa Rica, a un peu trop bien porté son nom. Ce jour-là, vers 11 heures du matin, les autorités locales reçoivent une alerte signalant un accident d’hélicoptère. Le lendemain, l’engin – un Bell Jet Ranger immatriculé TI-BBT – est localisé en pleine forêt, à huit kilomètres du village Villa Mills. Il faudra une journée de plus, dans ce paysage escarpé d’Amérique centrale hostile à toute forme d’urbanisation, pour que les secours arrivent sur les lieux du crash. En vain : les deux occupants de l’hélicoptère, le pilote Edgar Arguedas Alfaro et un dénommé German Trejo Retamosa, sont morts. Mais une surprise de taille attend la police locale : l’hélicoptère convoyait 396 kilos de cocaïne.