Friedrich Merz, le candidat de la finance à la tête de la CDU

Par

Cet ancien député reconverti dans les affaires fait figure de favori dans la course à la présidence de la CDU. Mais il devra s’expliquer sur les agissements du géant de la finance mondial BlackRock, dont il est un des dirigeants en Allemagne.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Berlin (Allemagne), de notre correspondant.-  Friedrich Merz, l’homme qui se présente comme le candidat le mieux placé pour succéder à Angela Merkel à la présidence de l’Union démocrate-chrétienne (CDU), ne pouvait imaginer un démarrage de campagne plus risqué. Celui qui est aussi président du conseil de surveillance de la filiale allemande de BlackRock, géant de la finance mondial qui gère 6 000 milliards de dollars d’investissements à travers le monde, apprenait en effet mardi dernier que ses bureaux de Munich faisaient l’objet d’une perquisition dans le cadre de l’affaire d’évasion fiscale, dite CumEx.