A la COP24, les Etats-Unis poursuivent leur travail de sape de l’accord de Paris

Par

Blocage samedi quant à la prise en compte du rapport du GIEC sur le réchauffement planétaire de 1,5 °C, événement lundi pour promouvoir les énergies fossiles : l’administration Trump, qui a annoncé vouloir quitter l’accord international de 2015, essaie parallèlement de l’affaiblir. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Katowice (Pologne), envoyé spécial.-  Le couloir qui mène à la salle 5 des « side events » de la COP24, lundi 10 décembre en début d’après-midi, est noir de monde. Les personnes entrent au compte-gouttes et, une fois les portes fermées, des centaines de personnes sont encore dehors. « La salle est pleine, plus personne n’entre », expliquent des membres de la sécurité nerveux aux journalistes et membres d’ONG bloqués dehors.