Moon Jae-in, une bouffée d’oxygène démocratique pour la Corée du Sud

Par

La Corée du Sud a élu mardi 9 mai un président au profil atypique, plébiscité pour ses promesses de transparence et de lutte contre la corruption. Face à la question nord-coréenne, Moon Jae-in prône la négociation et la coopération économique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Séoul (Corée du Sud), de notre correspondant. « Pour obtenir la paix sur la péninsule coréenne, je quadrillerai le globe. Si nécessaire, je m’envolerai immédiatement pour Washington, je visiterai Pékin, Tokyo, et même Pyongyang, une fois les conditions réunies. » Moon Jae-in n’a pas attendu une seule seconde : à peine entré en fonctions, le nouveau président sud-coréen a déjà tendu la main à la Corée du Nord.