Les coups tordus d’Aspire, l’usine à jeunes footballeurs africains du Qatar

Des rapports confidentiels de la Fifa dénoncent les méthodes de l’académie qatarie Aspire, qui a fait venir en Europe des dizaines de footballeurs africains mineurs dans l’espoir d’en intégrer certains à l’équipe nationale du Qatar.

Michel Henry

12 novembre 2018 à 07h57

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Il s’agit « d’une perversion du système et cela ne doit pas se produire ». L’homme qui parle ainsi, en juin 2013, est Jérôme Valcke. Alors secrétaire général de la Fifa(1), il s’insurge contre les effets du programme Aspire lancé par le Qatar pour recruter des jeunes sur le continent africain. « Ils détectent des talents, les entraînent et les éduquent, ce qui est bien, mais ils s’assurent aussi que les meilleurs obtiennent la nationalité qatarie afin de construire une solide équipe nationale », suspecte-t-il.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal