Mobilisation populaire pour Ispahan, menacé par la pénurie d’eau

Le fleuve qui traverse la ville-jardin iranienne est à sec depuis plus d’une vingtaine d’années. Les agriculteurs de la région, rejoints par la population, manifestent chaque vendredi. Le gouvernement semble préoccupé par le mécontentement.

Marmar Kabir (Orient XXI)

12 décembre 2021 à 18h31

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

« L’Iran est touché par le changement climatique comme n’importe quel endroit dans le monde. Cela a réduit nos précipitations annuelles et l’afflux d’eau dans nos rivières a diminué de 40 %, ce qui a affecté notre agriculture et notre eau industrielle et potable », déplorait Ali Salajegheh, chef de l’Agence de protection de l’environnement et représentant iranien à la tribune de la COP26, le 10 novembre 2021.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal