Manuel Valls occupe le terrain des affaires étrangères

Par

Alors que prend ses fonctions le nouveau titulaire du Quai d'Orsay, l'ancien premier ministre Jean-Marc Ayrault, l'actuel locataire de Matignon, Manuel Valls, s'exprime haut et fort sur la Syrie en apostrophant la Russie lors d'une conférence à Munich, tout en renouvelant à pleins poumons sa crainte de nouveaux attentats terroristes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En déplacement à Munich, pour la Conférence sur la sécurité, le premier ministre Manuel Valls a fait par de sa « certitude », samedi 13 février, qu'il y aurait d'autres attentats « d'ampleur », martelant que le monde était entré dans une époque d'« hyperterrorisme » : « Nous devons cette vérité à nos peuples : il y aura d'autres attaques, des attaques d'ampleur, c'est une certitude. Cet hyperterrorisme est là pour durer, même si nous devons le combattre avec la plus grande détermination. »