Chez les mineurs de l'est de l'Ukraine, entre crise et bruits de guerre

Par et Laurent Geslin

Le bassin minier du Donbass s’est développé à l’époque soviétique. Ukrainiens, Russes, Géorgiens, Arméniens, Grecs vivent difficilement du charbon et de l'acier. Inquiètes de l'avenir après des années de crise sociale, les populations n’ont aucune confiance envers les nouveaux dirigeants de Kiev.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Région du Donbass, de nos envoyés spéciaux.-  C’est le dimanche 9 mars que la situation a basculé à Lougansk, une grande ville industrielle de 500 000 habitants, tout à l’est de l’Ukraine, à une trentaine de kilomètres de la frontière russe. Depuis la chute du régime de Viktor Ianoukovitch, le 22 février, une poignée de militants pro-russes a dressé un camp de tentes devant le siège de l’administration régionale. Jusqu'alors, les plus grosses manifestations n’avaient jamais réuni plus de quelques centaines de personnes.