Lundi 12 octobre, l’économiste Angus Deaton se voyait décerner le prix de la banque de Suède en sciences économiques pour ses travaux sur la consommation. Son dernier ouvrage – La Grande Évasion : santé, richesse et les origines de l’inégalité – insiste notamment sur les inégalités qui se creusent dans le monde. Mardi, le nouveau rapport sur la richesse dans le monde, réalisé par Credit Suisse, vient rappeler combien le sujet est brûlant.