Effondrement du pont de Gênes: un détour par l’architecture

Par

Un essai revient sur l’effondrement du pont de Gênes, qui coûta la vie à 43 personnes en 2018, à travers l’évocation de la trajectoire de son ingénieur concepteur, Riccardo Morandi, et de sa passion pour le béton armé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans un essai devenu classique, l’ingénieur italien Mario Salvadori se penchait, en 1992, sur les grandes catastrophes de l’histoire de l’architecture. Pourquoi ça tombe (traduit en français dans une nouvelle édition en 2009 aux éditions Parenthèses) dressait un inventaire des raisons – erreurs de conception, manque d’entretien, événements climatiques, etc. – pour lesquelles des tours, des temples et des dômes se sont effondrés, au fil des siècles.