La France refuse l’asile à deux opposants syriens

Le ministère de l’intérieur empêche deux Syriens en exil en Turquie d’obtenir les visas qui leur permettraient de rejoindre leur famille, réfugiée légalement depuis cinq ans en France. La famille dénonce des procédés déloyaux.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Abou Omar Al Homsi (43 ans) et son frère Abou Abdo (28 ans) sont des militants de l’opposition démocratique syrienne. Originaires de la région de Homs, ils ont, dès 2011, participé activement aux manifestations pacifiques contre la dictature, puis appartenu aux réseaux de bénévoles qui portaient secours aux populations bombardées, diffusaient des informations ou distribuaient de l’aide d’urgence aux familles de déplacé·es. Recherchés et menacés par le régime, ils ont fini par quitter clandestinement leur pays et gagner le sud de la Turquie où Abou Omar, arrivé en bateau depuis le Liban en 2015, travaille parfois dans un restaurant.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal