Homs : des civils arrêtés et interrogés par le régime syrien

Par

Libérés de la ville dans le cadre d'un cessez-le-feu sous l'égide des Nations unies, plusieurs centaines d'hommes soupçonnés par le régime d'être des combattants ont été arrêtés et interrogés par les servcies de sécurité. Moscou, Washington et Paris ont demandé leur libération.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Plusieurs pays occidentaux ont exigé, jeudi 13 février, la libération des hommes arrêtés et interrogés par les services de sécurité syriens de Bachar el-Assad à leur sortie de la ville assiégée de Homs, alors que l'évacuation des civils doit se poursuivre ce vendredi.