Européennes: une majorité de listes opposées aux traités de libre-échange

Par

Les nombreuses listes de gauche disent quasiment la même chose et s’opposent aux textes commerciaux négociés à Bruxelles. Seuls LREM, LR et l’UDI ne rejettent pas explicitement ces traités.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est dans l’ADN de l’UE, tel qu’il a été fixé par le traité de Lisbonne : l’Europe négocie ces jours-ci une trentaine de traités de libre-échange partout dans le monde (lire ici l’état d’avancement des négociations, traité par traité). Le sujet est d’autant plus décisif, dans cette campagne des européennes, que les eurodéputés disposent d’un droit de veto sur n’importe lequel de ces textes.