Européennes 2019. Les programmes à la loupe

Libre-échange, agriculture, Smic européen, « orbanisation », Europe de la défense, etc. Jusqu'au scrutin du 26 mai, Mediapart passe en revue les programmes des principales formations françaises, à partir d'une dizaine de dossiers clés.

Les partis français face à Orbán: droites conciliantes, gauches impuissantes

Par
Viktor Orbán lors du débat sur le rapport Sargentini, le 11 septembre 2018 au Parlement européen © Reuters Viktor Orbán lors du débat sur le rapport Sargentini, le 11 septembre 2018 au Parlement européen © Reuters

Mediapart a choisi une dizaine de thématiques que la rédaction passe à la loupe dans les programmes des partis en selle pour les européennes. Aujourd’hui : la question de l’État de droit, et la politique que l’UE doit mener vis-à-vis des gouvernements hongrois et polonais.

La chimère du Smic européen revient au centre de la campagne

Par
Premier débat télévisé de la campagne des européennes, le 4 avril 2019. © DR / Capture d'écran Premier débat télévisé de la campagne des européennes, le 4 avril 2019. © DR / Capture d'écran

Toutes les listes de gauche et écologistes défendent l’instauration d’un salaire minimum dans l’Union européenne, pas compétente sur le sujet. La liste LREM propose aussi un Smic, mais avec un montant beaucoup plus faible que dénoncent ses opposants.

Les partis français veulent renforcer les pouvoirs du Parlement européen

Par
Session au Parlement de Strasbourg. © Reuters Session au Parlement de Strasbourg. © Reuters

Face à la crise de légitimité de l’UE, beaucoup des formations en lice pour le scrutin du 26, de LFI à LR, en passant par le PS, proposent de renforcer les pouvoirs du Parlement européen ou de revoir le mécanisme de l’Initiative citoyenne européenne (ICE). Suffisant ?

Européennes: une majorité de listes opposées aux traités de libre-échange

Par
Des opposants au CETA en février 2017 à Strasbourg. © Reuters Des opposants au CETA en février 2017 à Strasbourg. © Reuters

Les nombreuses listes de gauche disent quasiment la même chose et s’opposent aux textes commerciaux négociés à Bruxelles. Seuls LREM, LR et l’UDI ne rejettent pas explicitement ces traités.

Européennes: sur le droit d’asile, les partis divergent

Par

Entre externalisation du traitement des demandes d’asile en dehors du territoire européen et ouverture de l’accueil à tous ceux qui sont contraints à « l’exil forcé », les propositions des partis en campagne pour les européennes en matière migratoire varient du tout au tout. Un seul constat fait consensus : celui que la réglementation de Dublin n’est plus adaptée à la situation actuelle.

Agriculture: les partis français louent le protectionnisme et le verdissement

Par
Une exploitation agricole à Ardevon (Normandie). © Reuters Une exploitation agricole à Ardevon (Normandie). © Reuters

Alors qu’une réforme de la politique agricole commune sera négociée fin 2019, les candidats français présentent des programmes assez similaires sur le sujet : maintenir un budget conséquent, protéger les agriculteurs de la concurrence déloyale, et avancer plus ou moins vers le bio.

Européennes: haro sur les GAFAM

Par
Un centre logistique Amazon à Boves (Somme). © Reuters Un centre logistique Amazon à Boves (Somme). © Reuters

Les programmes des principaux partis candidats aux élections européennes sont très inégaux sur les questions numériques. Certains y ont consacré de véritables livrets, d’autres n’abordent pas la question. Mais quasiment tous se retrouvent sur un point : s’attaquer aux géants du Web.

Les contours encore flous d’une banque européenne pour le climat

Par
 © Reuters © Reuters

Emmanuel Macron en a fait la proposition en mars, son parti l’a reprise dans son programme. De même qu’EELV et le PS. Mais tout reste à faire quant à la création d’une banque européenne pour le climat, à commencer par convaincre les partenaires européens.

Européennes: pour ou contre l’Otan, le grand clivage entre les partis

Par
Le total des budgets militaires des États européens membres de l'Otan : 264 milliards de dollars en 2018. © IISS. International institute for strategic studies. Le total des budgets militaires des États européens membres de l'Otan : 264 milliards de dollars en 2018. © IISS. International institute for strategic studies.

Le débat sur les politiques de défense et de sécurité en Europe n’a pas eu lieu. Dommage, tant deux questions décisives divisent les partis : celle de l’appartenance à l’Otan, obstacle à la construction d’une défense européenne, et celle de l’augmentation des dépenses militaires, défendue par le camp présidentiel.