La chimère du Smic européen revient au centre de la campagne

Par

Toutes les listes de gauche et écologistes défendent l’instauration d’un salaire minimum dans l’Union européenne, pas compétente sur le sujet. La liste LREM propose aussi un Smic, mais avec un montant beaucoup plus faible que dénoncent ses opposants.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À trois semaines du scrutin des européennes, chaque liste dévoile enfin des pans entiers de son programme, le dernier en date étant celui de la liste PS-Place publique le 6 mai. La thématique sociale y est présente, principalement à gauche, mais aussi chez Renaissance, l’alliance de La République en marche (LREM), du MoDem et d’Agir. Au centre du débat, la mise en place d’un Smic européen, censé être la pierre angulaire de toute politique sociale qui se respecte désormais dans l’UE.