En Algérie, même le journal satirique «El Manchar» est scié par la répression

Par

El Manchar, l’unique journal satirique algérien, n’est plus, miné par le vent de répression des libertés de plus en plus fort en Algérie et les incarcérations en série de citoyens pour des publications sur les réseaux sociaux.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Un enfant arrêté après s’être posé la question : “Pourquoi la mer est bleue ?”, “Liberté de la presse en Algérie : tout va bien jusqu’à prison”, “Mesures pour le personnel soignant, le pouvoir s’engage à taper moins fort sur les médecins lors des prochaines manifs”, “Coronavirus : faut-il débrancher Bouteflika pour récupérer un aspirateur artificiel ?”, “L’Algérie, c’est la Corée du Nord, le prestige international en moins” »…