Affaire Snowden : Obama n'a pas su réformer les politiques sécuritaires

Par

En examinant l'entourage du président américain, il est frappant de constater le nombre d'anciens de l'administration Bush qui continuent d'occuper des postes-clés en matière de surveillance et d'espionnage.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le 7 juin dernier, alors que les premières révélations d’Edward Snowden venaient tout juste d’être publiées dans le Guardian, Barack Obama donnait une conférence de presse sur un tout autre sujet : la mise en place du système d’assurance santé gouvernemental en Californie. Mais la première question d’un journaliste fut pour lui demander de réagir au contenu des informations montrant que les États-Unis espionnaient tous azimuts, leurs alliés comme leurs ennemis, les étrangers comme leurs concitoyens.