Pini Zahavi et Mouscron visés par une enquête en Belgique

Par et Stéphane Vandevelde (Le Soir) et Marck Eeckaut (De Standaard)

Les Football Leaks révèlent que le super agent Pini Zahavi est bien resté l’homme fort du club belge de Mouscron, ce qui est interdit par la réglementation. La justice belge, qui s’est emparée du dossier, a mené sept perquisitions mercredi 14 novembre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les Football Leaks intéressent beaucoup la justice belge. Sur ordre d’un juge d’instruction de Bruxelles, les enquêteurs de la police fédérale ont mené mercredi 14 novembre une spectaculaire série de perquisitions au siège du club Royal Excelsior Mouscron, aux domiciles de plusieurs dirigeants du club, ainsi qu’à l’Union belge de football (l’URBSA, l’équivalent de la fédération française) et à la Cour belge d’arbitrage pour le sport (CBAS). Trois personnes ont été placées en garde à vue.