A Hong Kong, les contestataires dénoncent et dessinent

Par

Le mouvement de protestation qui agite l’ancienne colonie britannique est entré dans son septième mois. La contestation est dans la rue, mais également sur les dessins et les affiches qui tapissent les espaces publics et circulent sur le Net et dans les groupes Telegram qui relient les manifestants. Car là aussi il s’agit de suivre le mot d’ordre « Be Water ». Illustrations.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Hong Kong (Chine), envoyé spécial.– En temps normal, la vie de l’université baptiste de Hong Kong est rythmée par les va-et-vient des étudiants et des professeurs, par les heures de cours et les moments de détente caractéristiques d’un campus. Le lieu bouillonne de vie dans un cadre magnifique : au nord se détache la roche du Lion, un sommet de 495 mètres dont le pic fait penser à l’animal sauvage et qui est l’un des symboles de Hong Kong – on évoque ainsi « l’esprit de la roche et du Lion » pour rendre hommage aux générations de Hongkongais qui ont bâti cette ville-État.