Le décret anti-immigration de Trump viole la constitution selon une cour de Virginie

Par
Le décret anti-immigration élaboré par l'administration de Donald Trump, qui cible six pays à majorité musulmane, ne respecte pas la Constitution américaine car il est discriminatoire envers une religion, a estimé jeudi une cour d'appel fédérale de Virginie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

WASHINGTON (Reuters) - Le décret anti-immigration élaboré par l'administration de Donald Trump, qui cible six pays à majorité musulmane, ne respecte pas la Constitution américaine car il est discriminatoire envers une religion, a estimé jeudi une cour d'appel fédérale de Virginie.