La chute de Bo Xilai dit l’ampleur des luttes au sommet du pouvoir chinois

Par

Le limogeage brutal, jeudi matin, du chef du Parti de Chongqing, le fameux « prince rouge » Bo Xilai, nous donne à voir les coulisses sombres du pouvoir en Chine : corruptions et luttes de clans sont exposés sur la place publique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pékin, correspondance