Virée à Trump City… pardon, Atlantic City

Par

Un nouveau round d’élections primaires se déroule mardi 15 mars aux États-Unis dans des États clés qui devraient permettre de confirmer ou non la solidité de la candidature Trump. Plongée dans Atlantic City, l’une des capitales américaines du jeu marquées par Trump, ses pratiques d’homme d’affaires, son style politique ainsi que la violence et la colère qui accompagnent sa campagne électorale.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyée spéciale à Atlantic City (New Jersey). – Un nouveau round d’élections primaires se déroule ce mardi aux États-Unis dans cinq États dont la Floride, l’Illinois et l’Ohio, primordiaux pour remporter l’investiture, tant dans le camp républicain que démocrate. Cette journée devrait permettre d’y voir plus clair sur l’état des courses et sur la solidité de la candidature de Donald Trump, actuellement en tête chez les républicains. Ces primaires surviennent en outre après un week-end tendu, marqué par des échauffourées entre militants pro-Trump et manifestants anti lors d’un meeting du candidat à Chicago, et de ce fait annulé.