Trois djihadistes français tués en Afghanistan

Par

Le Monde révèle la mort de trois djihadistes français en Afghanistan. Affiliés à l’État islamique, une dizaine de ressortissants se trouveraient sur zone. Ils seraient venus directement depuis l’Hexagone, il ne s'agirait pas d’un repli de combattants de l’organisation terroriste venant de Syrie. 

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

La présence de Français dans les rangs de l’organisation État islamique (EI) en Afghanistan apparaît au grand jour. Les autorités afghanes, interrogées par Le Monde, ont indiqué que des frappes, menées le 9 avril avec les forces américaines dans le nord du pays aux confins des provinces de Faryab et de Jawzjan, avaient coûté la vie à « une dizaine de membres de l’organisation État islamique, dont un citoyen français ». Le ministère de la défense afghan a ajouté qu’« un homme et une femme de nationalité française étaient également morts récemment dans des affrontements dans le même secteur » à la frontière avec le Turkménistan et l’Ouzbékistan.

« L’identification de Français engagés dans les rangs de l’EI dans ce pays reculé a fait un grand pas depuis l’arrestation, fin mars, par les forces spéciales américaines, d’une ressortissante française d’une trentaine d’années, d’origine algérienne, dans le district de Darzab, situé dans la province de Jawzjan. Longuement interrogée, notamment par des représentants des services secrets français à Kaboul, elle a relaté son parcours et permis de compléter le profil du djihadiste français dans ce pays. »

La suite de cette enquête est à lire ici.

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous