L’extrême droite autrichienne rattrapée par ses liens avec les identitaires

Par Vianey Lorin

Le parti d’extrême droite autrichien, le FPÖ, engagé dans une coalition gouvernementale avec les conservateurs, est dans la tourmente. En cause : ses liens avec le mouvement identitaire autrichien, l’IBÖ, visé par plusieurs enquêtes notamment pour « soupçon de participation à une organisation terroriste », après les attentats en Nouvelle-Zélande.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Vienne (Autriche), correspondance.– C’est un jeune homme à l'apparence soignée, impeccablement coiffé, qui nous retrouve cet après-midi dans un café du 18e arrondissement viennois. Martin Sellner aime cultiver l’image d’un homme respectable. À 30 ans, il est le chef du mouvement identitaire autrichien (IBÖ), une mouvance d’ultradroite inspirée par le groupe français Génération identitaire.