S'il était Premier ministre, Johnson n'interviendrait pas en Iran

Par
Boris Johnson, donné favori à la succession de Theresa May, a déclaré lundi qu'il ne soutiendrait pas une intervention militaire contre l'Iran si les Etats-Unis décidaient d'en conduire une.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

LONDRES (Reuters) - Boris Johnson, donné favori à la succession de Theresa May, a déclaré lundi qu'il ne soutiendrait pas une intervention militaire contre l'Iran si les Etats-Unis décidaient d'en conduire une.