Gunvor directement visée par la justice suisse

Par

L’enquête de Public Eye et de Mediapart sur les coulisses d’un contrat pétrolier au Congo-Brazzaville provoque des remous. Gunvor a dû reconnaître sa mise examen par la justice suisse. Selon nos informations, ses bureaux à Dubaï ont été perquisitionnés et la procédure contre un ancien employé suspendue.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Plus possible pour Gunvor de se défausser sur ses anciens employés pour expliquer de malencontreuses pratiques corruptives au Congo-Brazzaville et en Afrique. Depuis la publication de la vaste enquête de l’ONG suisse Public Eye (réalisée en collaboration avec Mediapart), le géant du négoce est en bien mauvaise posture.