Le Royaume-Uni s’entraînerait déjà à refouler les migrants en mer

Par

Depuis plusieurs semaines, les exilés sont plus nombreux à tenter la traversée de la Manche depuis les environs de Calais. En réponse, le gouvernement britannique a annoncé vouloir refouler les embarcations s’approchant du sud de l’Angleterre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En matière de migrations, le Royaume-Uni ne manque pas d’imagination. Après avoir envisagé des vagues artificielles générées en mer pour repousser les migrants ou le placement de ces derniers à bord de ferries hors d’usage au large, le temps d’examiner leur situation, le gouvernement britannique a exprimé, la semaine dernière, sa volonté de refouler les embarcations approchant du sud de l’Angleterre « dans certaines conditions », constatant une hausse du nombre de traversées de la Manche au cours des dernières semaines. Et tant pis si la technique dite du « push back » (ou refoulement) est interdite par le droit maritime international ou la convention de Genève relative aux réfugiés.