A Washington, une manifestation pro-Trump noyautée par l’extrême droite

Par Patricia Neves

Des milliers d’Américains ont marché, samedi 14 novembre, à Washington, en soutien au président Donald Trump. Parmi eux, plusieurs groupuscules d’extrême droite. Tous contestent la victoire de Joe Biden et des démocrates qui ont, accusent-ils, « volé » la présidentielle du 3 novembre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Washington (États-Unis).– Sous un arbre, un peu à l’écart à quelques pas de la Maison Blanche, une poignée de jeunes hommes distribuent discrètement, samedi 14 novembre, des prospectus. Ils refusent de parler. « Tu ne peux pas rester là », lancent-ils, agacés mais polis. Soudain, ils aperçoivent un grand jeune homme, blanc aux yeux bleus, à qui ils tendent un bout de papier. « La restauration de la souveraineté américaine doit suivre la restauration de la famille américaine », y lit-on. Signé : Patriot Front, un groupe nationaliste blanc, initialement lié à une entité néonazie.