Les sociaux-démocrates suédois se droitisent pour rester au pouvoir

Par Clément Solorgues

Après quatre mois de blocage, les Suédois ont enfin un gouvernement : une coalition minoritaire rose-verte avec le soutien du centre-droit. Ce compromis inédit s'est fait au prix d’importantes concessions, notamment de la part des sociaux-démocrates, qui se sont engagés à mener une politique plus libérale que celle prévue dans leur programme.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Stockholm (Suède), correspondance.– Il aura fallu plus de quatre mois, record national battu, pour trouver un début de solution au casse-tête politique surgi des urnes. Les élections législatives qui se sont tenues le 9 septembre en Suède ont rendu impossible la constitution d’un gouvernement classique pour ce pays, qu’il soit de centre-gauche (comme durant la législature précédente) ou de centre-droit.