Ofer Zalzberg: «Israël est confronté à une profonde crise d’identité»

Par

Alors que le conflit avec les Palestiniens a été le grand absent de cette campagne électorale, la référence au sionisme s'est révélée omniprésente. D’où provient cette obsession identitaire, près de 70 ans après la fondation de l’État d’Israël ? Entretien avec l'analyste politique israélien Ofer Zalzberg.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyé spécial à Jérusalem.- L’obsédante référence au sionisme a traversé toute la campagne électorale israélienne, qui s’est achevée dimanche par un meeting du premier ministre Benjamin Netanyahou citant Jabotinsky, père du sionisme militarisé et principale source d’inspiration du Likoud. Le parti travailliste a choisi, lui, de s’allier avec la centriste Tzipi Livni pour fonder la liste Union sioniste, qui a les faveurs des sondages pour le scrutin de mardi. Pourquoi cette obsession, près de 70 ans après la fondation de l’État d’Israël ? Entretien avec Ofer Zalzberg, analyste politique en Israël pour l’ONG International crisis group.