Les silences coupables de la Chine

Par

Les autorités chinoises continuent de nier toute tentative au départ de dissimuler l’ampleur de l’épidémie de Covid-19. Mais les preuves s’accumulent sur les premiers jours de janvier.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les responsables chinois continuent de nier tout retard et toute tentative de cacher au public l’apparition de l’épidémie de Covid-19 à Wuhan, dans la province du Hubei. Mais des documents officiels chinois révélés mercredi par Associated Press (AP) et obtenus auprès d’une source médicale contredisent, une nouvelle fois, cette assertion. Ils permettent aussi de comprendre un peu mieux ce qui s’est passé dans le pays d’où le virus est parti avant de s’étendre au reste de la planète.