Karachi: la note secrète qui piège les socialistes

Par et

Un document de Matignon sur la vente des sous-marins Agosta au Pakistan, portant les commentaires et le paraphe de Lionel Jospin, a été déclassifié le 4 mai et communiqué à la justice. En avril 1998, le premier ministre socialiste a validé « la poursuite de l’exécution du contrat » malgré l’existence de « circuits de financement suspects ». La justice ne sera jamais saisie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les socialistes savaient. Et ils ont délibérément choisi de laisser le “secret défense” couvrir les « circuits de financement suspects » de la droite dans la vente des sous-marins Agosta au Pakistan, sans alerter la justice. Un document d’avril 1998 issu des archives du cabinet du premier ministre, commenté et paraphé par Lionel Jospin, préconise « la poursuite de l’exécution du contrat » pakistanais malgré l’existence de « malversations financières » considérant que les commissions « ont été en grande majorité déjà versées ».