L’Afrique de l’Est en lutte contre une gigantesque invasion de criquets

Par

Déjà confrontés, fin 2019, à une première vague invasive d’essaims de criquets pèlerins, les pays de l’Afrique de l’Est n’avaient pas connu de crise acridienne aussi aiguë depuis plusieurs décennies.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’Afrique de l’Est est en alerte. Alors qu’elle combat, comme le reste du monde, la pandémie de Covid-19, elle tente aussi de contenir une gigantesque invasion de criquets pèlerins qui pourrait mettre en péril les ressources alimentaires de plusieurs millions de personnes. Cette infestation acridienne s’est manifestée fin 2019 par une première vague : des essaims de criquets étaient arrivés dans la région après avoir été transportés par les vents depuis la péninsule Arabique. Ils avaient trouvé sur place des conditions très favorables, créées par un cyclone survenu début décembre. Ils ont pu facilement se nourrir, se déplacer, se reproduire et pondre.