Netanyahou cède à nouveau aux religieux ultra-orthodoxes

Par

Brisant une promesse faite aux juifs libéraux, Netanyahou vient de geler la mise en place d’un espace de prière mixte au Mur des Lamentations. Malgré les nombreuses mobilisations, il donne un nouveau gage aux ultra-orthodoxes de sa majorité.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Israël, de notre correspondante.-  C’était une promesse gouvernementale. Le cabinet de Benjamin Netanyahou avait approuvé en janvier 2016 la mise en place d’un espace mixte au Mur des Lamentations, où hommes et femmes pourraient prier côte à côte. Il acceptait ainsi une revendication de longue date des juifs libéraux (réformés) et conservateurs (Massorti), en grande majorité américains. Mais le premier ministre a annoncé le 25 juin le gel de cette mesure.