Au procès du Fifagate, Nasser Al-Khelaïfi nie en bloc

Par

Face à la cour pénale fédérale suisse, le patron du PSG a démenti avoir acheté une luxueuse villa pour corrompre Jérôme Valcke, ancien numéro 2 de la Fifa. Ses avocats plaideront la relaxe, bien aidés par le manque de pugnacité du parquet et l’indulgence de la Fifa.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’événement était exceptionnel. Pour la première fois de sa carrière, le patron du PSG Nasser Al-Khelaïfi, l’un des hommes les plus puissants du foot mondial, comparaissait, mercredi, sur le banc des prévenus. Depuis l’ouverture de son procès lundi, cet hyperactif a été contraint de s’enterrer à Bellinzone, bourgade enclavée du sud de la Suisse, ou siège le tribunal pénal fédéral.