Je t’embauche, je te gâte, je t’invite: révélations sur l’inculpation de Rybolovlev

En prenant les manettes de l’AS Monaco en 2011, l’oligarque russe Dmitri Rybolovlev n’a pas seulement acheté un club de football. À coups de faveurs et embauches, il a tissé sa toile jusqu’au Palais du prince.

Antton Rouget et Michel Henry

16 novembre 2018 à 18h02

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Le monde est petit. Surtout à Monaco. Et ça, Dmitri Rybolovlev l’a bien compris. Dans un État grand comme une goutte d’eau qui cultive le secret et l’entre-soi depuis des décennies, le nouvel homme fort de l’AS Monaco s’est appuyé sur le club de football de la principauté, incontournable institution locale, pour tisser sa toile jusqu’aux portes du Palais du prince Albert II.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal