En Algérie, la société civile s’organise pour contrecarrer les plans du régime

Par

Fruit d’un compromis de plus de 70 organisations, la société civile algérienne a proposé une feuille de route pour une vraie transition. Mais le pouvoir tente de sauver sa peau en poursuivant une purge sans précédent frappant un à un les piliers du régime Bouteflika.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une étape importante a été franchie ce samedi 15 juin en Algérie au lendemain du 17e vendredi consécutif de manifestation, marqué par une mobilisation toujours aussi exceptionnelle à travers le pays réclamant « le départ de tout le système ». Trois collectifs regroupant plus de 70 associations, organisations et ordres professionnels, ont réussi après des mois, des semaines de négociations, à se mettre d’accord sur une feuille de route pour une sortie de crise et une transition démocratique digne de ce nom.