Dakar a fait de l’océan Atlantique sa fosse septique

Par

Malgré une qualité sanitaire catastrophique, le littoral de la capitale du Sénégal continue à attirer. Notamment avec la construction, à partir de janvier 2018, d’une usine de dessalement d’eau de mer sur le site des Mamelles. Ce projet suscite une opposition dispersée, convaincue de son impact néfaste à long terme.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dakar (Sénégal), de notre correspondant.– C'était en février 2016, à Dakar. Dans des vagues médiocres, surfeurs sénégalais et marocains se disputaient l’étape nationale du Rip Curl Africa Tour dans la baie des Carpes, à Ngor. Du haut d’un promontoire, juges et spectateurs scrutaient les manœuvres. Certains portaient des masques sur la bouche pour se protéger d’émanations irritantes à la provenance inconnue. Plusieurs surfeurs sont tombés malades les heures suivantes.