Iran: un second chercheur français emprisonné

Par

Arrêté en même temps que la chercheuse Fariba Adelkhah, Roland Marchal, un spécialiste de l’Afrique, est détenu secrètement à Téhéran depuis juin. Un réfugié politique iranien en France a par ailleurs été enlevé en Irak. Ces arrestations visent à empêcher toute éventualité d’un rapprochement franco-iranien.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le 5 juillet, l’anthropologue franco-iranienne Fariba Adelkhah, directrice de recherche du Centre de recherches internationales (CERI) de Sciences-Po, était arrêtée dans son appartement de Téhéran. Mais on ne le saura que le 25 juillet quand ses collègues comprendront qu’elle a disparu en ne voyant plus du tout d’activité de sa part sur la messagerie WhatsApp et que la faction réformatrice du régime fera « fuiter » l’information sur sa mise en détention.