Depuis deux jours, le secrétaire à la défense des États-Unis (et ancien patron de la CIA) Leon Panetta, a haussé le ton. Sur l’intervention française au Mali, il a affirmé : « Je ne crois pas qu’il s’agisse d’une guerre française, mais il faut un effort international. » Quant à la prise d’otages en Algérie, dans laquelle plusieurs ressortissants américains étaient retenus, il s’est fait martial : « Les terroristes doivent savoir qu'ils ne trouveront ni sanctuaire, ni refuge en Algérie, en Afrique du Nord ou ailleurs. Ceux qui s'attaquent gratuitement à notre pays et à notre peuple n'auront nulle part où se cacher. »