Cecilia Wikström: il faut des «voies d'entrée sûres et légales» pour les réfugiés

Par

La Suède est le pays le plus généreux d’Europe, devant l’Allemagne, dans l’accueil des réfugiés depuis l'été dernier. Alors que l’UE continue de bricoler, entretien avec Cecilia Wikström, eurodéputée suédoise libérale, qui estime qu'« on peut développer des solutions légales pour venir en Europe sans risquer sa vie en Méditerranée ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Alors que l'UE ne cesse de bricoler sur les questions migratoires, Mediapart s'est entretenu avec Cecilia Wikström, eurodéputée suédoise et libérale (centre droit, dans l'opposition à Stockholm). La Suède est le premier pays d'accueil de l'UE au regard de sa population : quelque 160 000 demandes d'asile déposées l'an dernier, pour 9,5 millions d'habitants. L'élue revient sur la situation en Suède, que certains disent proche de la saturation, regrette que l'immense majorité des États de l'UE « ne prenne pas ses responsabilités » et plaide pour la mise en place de « voies d'entrée sûres et légales » à travers l'UE.