Réfugiés: les Européens passent en force

Par et

Les 28 chefs d'État et de gouvernement européens et le premier ministre turc ont conclu vendredi à Bruxelles un accord que ce dernier a qualifié d'« historique ». Le dispositif, qui confirme la stratégie de « bunkérisation » de l'UE, prévoit de bloquer, dès dimanche, les flux de migrants irréguliers, Syriens compris, vers les îles grecques.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le troisième sommet UE-Turquie en quatre mois a accouché d’un accord qui risque de faire date. Ankara s’engage à reprendre tous les migrants clandestins arrivant sur les îles grecques, afin de « tarir le flux » de personnes débarquant sur le sol européen, selon l’expression consacrée, et à améliorer la surveillance de ses côtes.