Pegasus : 63 indépendantistes catalans ciblés par le logiciel espion

Selon un rapport publié lundi par les experts de Citizen Lab, les faits, inédits par leur ampleur, se sont déroulés entre 2017 et 2020. Ses auteurs mettent en cause le gouvernement espagnol, avec quelques précautions d’usage.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

L’indépendantisme catalan a fait l’objet d’un espionnage massif, en majorité via Pegasus, ce logiciel commercialisé par une société privée israélienne NSO, et que seuls peuvent acquérir, en théorie, des gouvernements. D’après le rapport publié lundi par la plateforme Citizen Lab, reliée à l’université de Toronto, au moins soixante-trois personnes de la galaxie indépendantiste catalane, mais aussi deux figures de l’indépendantisme basque, ont été espionnées ou ciblées — par l’intermédiaire de Pegasus.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal