Le Gabon dans le trouble, après l’hospitalisation d’Ali Bongo

Par

Après l’hospitalisation du président gabonais Ali Bongo en Arabie saoudite, l’Union africaine s’inquiète de la modification express de la Constitution. Une « mission d’information et d’écoute » doit se rendre à Libreville.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Qui gouverne au Gabon ? Depuis l'hospitalisation à Riyad du président Ali Bongo, à la suite d'un accident cardiaque, les spéculations vont bon train à Libreville. Et les pays voisins s'inquiètent. L'Union africaine (UA) a appelé au « respect de l'ordre constitutionnel » au Gabon dans un court communiqué de presse diffusé samedi 17 novembre sur son site internet.