Quatre jours après le début de la prise d’otages du site gazier d’In Amenas, l’ultime assaut a eu lieu, rapporte le journal algérien El Watan ce samedi après-midi. La Grande-Bretagne et la Norvège ont également confirmé la fin de la prise d'otages. Sept otages auraient été exécutés par les ravisseurs. Les forces spéciales algériennes auraient éliminé 11 terroristes. Les circonstances de la mort des otages n’apparaissaient pas claires dans l'immédiat, mais la télévision d'État algérienne a affirmé qu'ils ont été «exécutés» par leurs ravisseurs en représailles à l'assaut final lancé par les forces spéciales. Plusieurs témoins et journalistes basés en Algérie faisaient état de corps retrouvés calcinés sur les lieux de l’assaut.